GIREL

Programme de Recherche & Développement GIREL « Gestion des Infrastructures pour la Réhabilitation Ecologique du Littoral »

Nom du client : Grand Port Maritime de Marseille

Montant du contrat : 337000 €

Durée du projet : 12 mois

Date de démarrage : 03/2012

Date de fin : 03/2013

Statut : En cours

Description du projet :

Le développement d’infrastructures portuaires est essentiel dans un modèle écoomique tourné vers le traffic maritime. Ce développement impacte cependant les écosystèmes côtiers à la fois terrestres et marins. Longtemps perçus comme des milieux très pauvres, les eaux et fonds marins portuaires font l’objet d’investigations scientifiques croissantes qui tendent à montrer qu’ils peuvent sous certaines conditions, remplir des fonctions écologiques utiles à un environnement marin plus vaste. Dans ce contexte, ce projet de recherche et développement vise à faire émerger des solutions opérationnelles de valorisation écologique de milieux portuaires méditerranéens dans un objectif de réhabilitation des écosystèmes marins attenants.

GIREL est un Programme de Recherche et de Développement, basé sur des expérimentations, et concernant la Gestion des Infrastructures pour la Réhabilitation Ecologique du Littoral sur les sites du Grand Port Maritime de Marseille. Ce programme collaboratif, dont le GPMM est chef de file, associe le Pôle Mer PACA, Egis Eau, la Lyonnaise des eaux, Safège et plusieurs laboratoires de recherche dans le domaine de l’écologie marine. GIREL a fait l’objet d’une labellisation par le pôle de compétitivité Mer PACA et a été sélectionné en réponse à l’appel à projets lancé en mai 2010 par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et le Pôle Mer PACA sur la restauration écologique du milieu marin. Il bénéficie à ce titre d’un soutien important de l’Agence de l’Eau.

Contenu des prestations : Développement, fabrication et pose de micro-habitats artificiels innovants pour infrastructures portuaires visant à développer leur potentiel de nurserie.

  • Conception et déploiement de micro-habitats biomimétiques d’herbiers de posidonies et de faisceaux racinaires de manière à reproduire structurellement la fonctionnalité de nurserie exercée par les herbiers caractéristiques du milieu, et perdue ou dégradée suite aux aménagements portuaires réalisés.
  • Conception et déploiement de micro-habitats inspirés du fonctionnement symbiotique des oursins diadèmes tropicaux, permettant d’exercer le rôle d’habitat et d’abri pour les juvéniles inféodés aux petits fonds rocheux et ainsi d’améliorer le taux de réussite du cycle de développement de ces espèces sur le site.
  • Réalisation d’un suivi scientifique par un organisme indépendant permettant de mettre en lumière une augmentation à la fois de l’abondance et de la diversité des espèces identifiées sur site.